view counter
 
view counter
 
 

Heure De Départ avec Dan Gall

Heure De Départ

À la fin de mai, s'est tenue l'International Trotting Conference (ITC) à laquelle plusieurs pays participaient tels Australie, Canada, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Irlande, Nouvelle-Zélande, Norvège, Serbie, Espagne, Suisse ainsi que les États-Unis. Comme Standardbred Canada fut l'hôte de l'ITC 2016 ainsi que de la World Trotting Conference de 2017 tenues à Toronto et à l'Île-du-Prince-Édouard, le Canada était essentiel dans la préparation du contexte des discussions devant avoir lieu lors de la prochaine WTC et du Championnat mondial des conducteurs de 2019, auquel le Canada aura deux participants au Championnat des Conducteurs, comprenant le tenant en titre, James McDonald ainsi que le gagnant du Championnat National des Conducteurs de cette année.

Il y eut de nombreuses discussions au sein de l'ITC concernant le suivi des mesures à prendre sur lesquelles nous nous étions entendus lors de la conférence de l'été dernier à l'IPE, telles :

Données sur les échanges extérieurs : Une entente internationale doit être développée décrivant le processus d'échanges extérieurs de données. Actuellement, tous les pays ont leurs propres systèmes de cueillette de données et il a été recommandé qu'un processus soit développé pour faire en sorte que l'information respective en provenance de chaque pays, soit stockée et puisse être consultée par chacun des pays. Cette fonction les aidera à exporter et importer leurs chevaux tout en assurant l'uniformité dans la cueillette de données.

Recherche génomique : Dans le but d'améliorer la qualité et la performance de nos athlètes équins, le besoin de s'aider l'un l'autre en partageant le protocole de tests génétiques est une absolue nécessité. Ce partage d'information pourrait aussi donner accès à un portail partagé à être considéré plus avant au cours des prochains mois.

Certificats d'échange électroniques : Le comité a convenu d'accepter les moyens électroniques pour l'émission des Certificats d'échange. Présentement, des documents sur support papier sont requis par les différents pays. Dans le but d'accélérer le processus, la transmission électronique de tous les documents d'enregistrement électronique est dorénavant acceptée.

L'emplacement du microchip : L'emplacement du microchip devra être indiqué sur tous les documents d'enregistrement. Par exemple, le site de l'implant nucal c. nasal. De plus, l'USTA et Standardbred Canada ont communiqué à la conférence internationale que les deux pays ont accepté et se sont entendus à l'effet que l'implant soit fixé dans la région nucale, tout comme l'exige le standard international pour les courses attelées.

Course et Pari : Chaque pays contribuera à une course Pick à 8 chiffres, à 5 minutes d'intervalle, avec de bonnes cotes pour une promotion internationale combinée. La Suède a entrepris d'examiner la faisabilité de cet événement.

Commercialisation et développement commercial : Connecter nos diverses plateformes de médias sociaux afin de renforcer la communication, l'interaction, ainsi que l'engagement des amateurs de courses attelées et de trot, au-delà des frontières. Standardbred Canada entreprendra de faire en sorte d'entreprendre cela au cours de l'été sur les réseaux de médias sociaux. Établir un bureau international qui reconnaîtra et classera les meilleurs chevaux partout dans le monde.

Santé et Bien-Être : À moins d'obstacles législatifs locaux, chaque membre de l'International Trotting Association rendra la pareille, reconnaîtra et appliquera les pénalités d'un autre membre.

L'utilisation du fouet : L'ITC est très encouragée de voir que le Canada et les États-Unis sont en discussion concernant les règlements de course, et que les deux pays préconisent une réglementation plus forte en ce qui concerne l'usage du fouet, laquelle s'alignerait sur celle du corps international. Les discussions inlcuent :

Tous les conducteurs doivent garder une ligne/rêne dans chaque main dès que le cheval est derrière la barrière de départ jusqu'à la ligne d'arrivée de la course - à moins qu'il y ait un mécanisme d'ajustage approuvé; l'usage du fouet se restreint à un geste qui fait que le fouet ne s'élève pas au-dessus de la hauteur de l'épaule du conducteur; et les conducteurs ne doivent pas bouger le bras qui fouette de manière exagérée, les lignes/rênes devant rester raisonnablement tendues durant la course; les pénalités pour infractions aux règlements concernant le fouet doivent être sévères puisque l'usage du fouet est un bien-être et non pas une question de performance.

Cette rencontre des membres de l'industrie à l'internationale ne fut pas qu'informative mais où il fut extrêmement bénéfique d'entendre les meilleures pratiques adoptées et/ou utilisées ailleurs, et c'est sans surprise, que nous faisons face aux mêmes inquiétudes et défis, certains plus que d'autres, selon d'autres pays.

Ayant pris bonne note de cela, il y a un solide engagement de travailler sur les projets énoncés ci-haut de même qu'une réelle volonté et désir de combler les lacunes au plan international pour s'assurer que nous soyons compétitifs, coopératifs et travaillions ensemble pour élargir la promotion et la connaissance de l'industrie des courses attelées sur le plan mondial.

Dan Gall
Président et Chef de la Direction
Standardbred Canada o [email protected]


view counter
 
 
 

© 2018 Standardbred Canada. All rights reserved. Use of this site signifies your agreement and compliance with the legal disclaimer and privacy policy.

Firefox 3 Best with IE 7 Built with Drupal